Telespazio France

La success story aux embruns marins

En collaboration avec Rivages Pro Tech SUEZ, Telespazio France a mis en place un système de suivi du littoral par satellite. Développé dans un premier temps sous la forme d’un démonstrateur couplant modèle numérique et optique marine, le service est rentré en phase opérationnelle et sera déployé durant l’été 2018 en partenariat avec Mercator Océan. Plongez avec nous dans cette histoire.
Image satellite
Mesure par optique marine de la charge en matières minérales en suspension du panache de l’Adour (unité en mg/l)
L’économie littorale, au front des agressions

Le littoral est, par définition, exposé à de fortes agressions océaniques : érosion, impact des tempêtes sur les ouvrages en mer, pollution, variations de niveau dues au réchauffement climatique… Ces éléments ont une incidence considérable sur l’économie, et s’accompagnent d’enjeux environnementaux majeurs.

Le littoral en première ligne

De plus, toutes les agressions ne viennent pas de la mer. Les phénomènes climatiques (pluie, vents violents, tempêtes…) impactent régulièrement les eaux littorales. Les crues et débordements de rivières se déversent sur la côte et affectent les milieux
littoraux, avec des conséquences allant jusqu’à l’altération de la biodiversité. Dans ces cas, les pertes sont considérables, et les travaux d’entretien sont lourds et onéreux (apports réguliers de sable, renforcement des digues, contrôle et réduction des rejets en
mer…). Autant de facteurs pouvant impacter les économies locales.

Grâce à des cartographies très précises, nous pouvons améliorer les modèles prédictifs.

Solutions spécifiques pour les problématiques littorales

Dans le cadre de son service Earthlab Littoral, impliquant Rivages Pro Tech SUEZ (service de Suez spécialisé dans la qualité des eaux) et pour cette nouvelle phase Mercator Océan, Telespazio France a mis en place un bouquet de services basé sur des technologies satellitaires en réponse aux problématiques côtières : diagnostic de la qualité de l’eau, surveillance du trait de côte, protection des ouvrages de défense marine…

Des modèles de prédiction plus fiables et précoces

Grâce à l’imagerie satellite optique (gratuite et issue de Sentinelle 2 & 3) associée aux drones et à des capteurs terrain, il est possible de fournir des cartographies extrêmement précises, qui permettent d’améliorer considérablement les modèles prédictifs. Ainsi, les pronostics avancés sont plus complets et précis.

Ces modèles de prédiction sont de véritables outils d’aide à la décision et permettent d’agir en conséquence (en faisant de la prévention et en priorisant les investissements) et, ainsi, de minimiser l’impact des éléments sur la côte.

L’apport du radar comme outil de surveillance

L’interférométrie radar, basée sur le suivi de milliers de points, est également un outil pertinent de surveillance, en mer comme au sol. Grâce à ces technologies, il est envisageable par exemple de surveiller les ouvrages en mer sans avoir à envoyer systématiquement des équipes sur place, en évitant ainsi les risques et les coûts que cela entraîne. Au sol, nous pouvons citer comme exemple le suivi d’impact suite à la construction d’un rond-point (qui peut altérer les voies environnantes à plusieurs centaines de mètres), les mouvements de terrain ou le suivi des fissures des bâtiments.

 

Informations

Nicolas VINCENT

Directeur Commercial Telespazio France

+33 6 80 89 37 36

nicolas.vincent@telespazio.com